nouvelles
fraiches

Les fruits d’hiver, situation.

Des fleurs de pêchers prises dans la glace

Cher.es adhérent.es,

Vous le savez maintenant, l’année 2021 a été une année particulière pour les producteur.trices de fruit, en particulier en production arboricole. En effet l’effet du gel du mois d’avril a endommagé une bonne partie des bourgeons qui devaient donner des fruits pour l’été. Par l’action de lutte contre le gel par aspersion des producteur.trices de la coopérative, certaines récoltes ont pu être moins impactées.

Malgré ces actions, les récoltes d’abricots, de pêches, de cerises, de prunes ont été bien moindres que les années précédentes. Nous l’avons remarqué dès ce printemps, les fruits n’étaient pas au rendez-vous. Ce qui a amené la coopérative à renoncer à mettre des fruits pendant une semaine entière dans les paniers (du 25 au 28 mai).

Pour palier le manque à gagner des producteur.trices impacté.es par cet épisode climatique et à la mesure des actions possibles de la coopérative, la filière fruit a proposé de mettre en place une caisse de solidarité.

Cette caisse de solidarité a permis de récolter 6600€ qui seront reversés aux exploitations impactées de prés ou de loin par le gel.

Aussi, pour se prémunir de la pénurie de fruit pour la saison entière, la coopérative à décider de limiter la taille des paniers fruits pour que tout le monde puisse en bénéficier.

Toutes ces actions cumulées ont permis de montrer le travail des producteur.trices de la coopérative, l’implication solidaire des adhérent.es et la réalité de ce qui se passe sur les exploitations.

L’automne et l’hiver vont aussi subir ces aléas climatiques d’avril dernier. Ainsi, dans les paniers de cette saison, certains fruits vont manquer à l’appel. En effet, cette année, il n’y aura ni poires, ni prunes, ni kiwis dans les paniers fruits.

Nous nous efforcerons, malgré tout, d’assurer ce que nous pouvons de diversité en impliquant encore un peu plus les paysan.nes de la coopérative. Nous aurons des noix, des amandes, des noisettes, mais aussi des châtaignes, et évidemment des pommes. Nous avons réussi, avec cet équilibre précaire, à planifier le calendrier des paniers fruits pour toute la saison d’hiver, jusqu’au printemps, que l’on espère plus clément. Bien évidement, nous avons prévu de compléter les manques de fruits frais par des quantités de pommes plus conséquentes et l’ajout de produits transformés (confitures, jus, coulis, compotes, sirops, pâtes de fruits…)

Cette communication à pour but de vous signifier la situation particulière de la filière fruit, l’engagement des paysan.nes de la coopérative et la solidarité des consommateur.trices. Nous comptons sur votre compréhension pour continuer à vous engager au près de la coopérative, et des producteurs et productrices qui la compose.

Bien coopérativement.

La filière fruit

Dernières
actualités